JUSTICE

Matches truqués : jour J pour l’affaire Yé

Matches truqués : jour J pour l’affaire Yé

Le souriant Yè risque gros ce jeudi, mais il ne sera pas là. REPORTERS

C’est ce matin que le jugement dans l’affaire Yé sera connu. Ce dernier, absent du procès, risque 10 ans de prison.

Les délits imputés aux 31 prévenus du procès Yé remontent à plus de 10 ans pour certains. La période infractionnelle s’étend en tout cas de 2004 à 2006. Zheyun Yé, le très fameux maffieux chinois surnommé l’«empereur des paris en ligne», a entourloupé les dirigeants de plusieurs grands clubs en difficulté, dont La Louvière et le Lierse, en leur promettant de les racheter mais en invoquant la nécessité de perdre des rencontres pour dévaluer les prix de vente et faciliter son entrée en force.

Suffisamment de prévenus et de témoins ont avoué devant le tribunal correctionnel de Bruxelles des remises d’enveloppes très conséquentes. Il y a donc bien eu des pactes de corruption de grande envergure. L’objectif majeur de Yé était de truquer les paris en ligne pour escroquer les «clients». Son butin fut considérable. Yé est le grand absent de ce procès.

La seule vraie surprise du jugement sera le taux de la peine qui lui sera infligée. En tant que dirigeant d’une organisation criminelle, il est passible de 10 ans.

Juste derrière lui, Pietro Allatta, le sulfureux négrier de la région du Centre, ne peut plus bénéficier d’un sursis en raison de ses antécédents et l’on s’attend également à de la prison ferme.

Par contre, pour Filippo Gaone, Laurent Fassotte, Gilbert Bodart et Olivier Suray, des sanctions avec sursis, voire des acquittements, sont attendus. Quant à Paul Put, l’ex-entraîneur du Lierse, son absence au procès n’augure rien de bon…

Nos dernières videos