FOOTBALL -

Mondial 2014 : l’Allemagne tente de calmer la colère des habitants

Mondial 2014 : l’Allemagne tente de calmer la colère des habitants

Le manager de l’équipe d’Allemagne Oliver Bierhoff a rencontré des habitants de Santo André, excédés par les mesures de sécurité entourant le camp de base allemand, qui les empêchent de circuler librement Reporters / DPA

Les habitants de Santo André ne cachent pas leur agacement devant les mesures prises par l’Allemagne. Hier, une centaine d’habitants s’étaient rassemblés pour protester contre les contrôles de sécurité qu’ils jugent excessifs.

Le manager de l’équipe d’Allemagne Oliver Bierhoff a rencontré des habitants de Santo André, excédés par les mesures de sécurité entourant le camp de base allemand, qui les empêchent de circuler librement, a-t-il expliqué ce mercredi.

«Il semble que les choses ne se passent pas très bien, a reconnu Bierhoff. Nous avons demandé à notre chef de la sécurité, Hendrik Grosse-Lefert, de vérifier que les laissez-passer nécessaires ont été distribués.»

Hier, une centaine d’habitants s’étaient rassemblés pour protester contre les contrôles de sécurité qu’ils jugent excessifs. Bierhoff, qui ne veut pas que «les gens d’ici soient perturbés», a donc organisé mercredi une rencontre avec certains d’entre eux, réunis dans un pub du village placé sous surveillance policière.

La Nationalmannschaft, qui loge dans le luxueux hôtel Campo Bahia, doit également composer avec une unité de police parfois encombrante.

«Nous voulions nous rendre tous les jours à vélo à notre camp d’entraînement, a expliqué Bierhoff. Mais malheureusement c’est impossible, parce que la police ne nous le permet pas.»

Le porte-parole de la Fédération allemande de football (DFB), Jens Grittner, a précisé que ces contraintes étaient imposées par la Fédération internationale (Fifa) et le gouvernement brésilien.

L’Allemagne dispute son premier match du groupe G lundi à Salvador contre le Portugal, avant d’affronter le Ghana et les Etats-Unis.

Nos dernières videos