WALLONIE -

Blocage du parlement : « un jeu de rôle des partis traditionnels », selon Henry

Blocage du parlement : « un jeu de rôle des partis traditionnels », selon Henry

Rentrée du Parlement wallon 2014 Philippe Henry et Valérie De Bue EdA - Jacques Duchateau

Le député wallon (pas encore installé) Philippe Henry estime que le blocage d’hier au parlement est imputable au MR, qui utilise une faille, mais aussi au PS et au cdH qui ont improvisé.

L’ancien ministre wallon et pas encore député, puisque l’installation du parlement wallon a été reportée hier, était l’invité de Bel RTL ce matin. Il est notamment revenu sur la péripétie d’hier, les conséquences de la débâcle électorale d’Écolo et sur la menace qui pèse sur le décret décumul.

la «pantalonnade» des partis traditionnels

Une commission de quatre personnes qui paralyse l’installation d’un parlement, c’est du jamais vu en Wallonie. Et c’est «une pantalonnade», juge Philippe Henry.

S’il admet qu’il y a un souci avec le comptage papier des votes et plus encore avec le vote électronique («on ne peut plus continuer»), le blocage d’une journée entière ne se justifiait pas.

La faute «au groupe MR qui a trouvé une faille dans la procédure» et qui a voulu en faire baver «à une majorité PS-cdH qui a improvisé les choses».

Un «jeu politicien, un jeu de rôle des partis traditionnels», juge Henry. Même si il y a effectivement un problème sur le fond concernant le vote électronique, surtout, et que «s’il y a le moindre doute, il faudra recompter».

«Pas besoin d’être nombreux pour être pertinents»

La débâcle électorale des verts les prive théoriquement de la possibilité de constituer un groupe au parlement puisqu’ils ne comptent plus que quatre élus.

Fera-t-on une fleur aux verts en leur permettant malgré tout de constituer un groupe? On verra bien, élude Philippe Henry qui admet que le résultat du scrutin est évidemment «très décevant» pour son parti.

«Mais nous sommes aussi très motivés. Et il n’y a pas besoin d’être nombreux pour être pertinents et propositionnels.»

Virer le décret décumul? «Un recul pour la Wallonie»

L’encre du décret décumul porté lors de la précédente législature par les écolos n’est pas encore sèche que la nouvelle majorité et le MR depuis l’opposition préparent déjà leur effaceur.

Quand ce ne sont pas certains récalcitrants qui, comme Philippe Dodrimont (bourgmestre MR d’Aywaille), disent qu’ils ne le respecteront de toute façon pas. Puisqu’aucune sanction n’est prévue pour les contrevenants…

Alors, mort-né le décret emblématique de la bonne gouvernance voulue par les écolos?

«J’espère que ce décret sera appliqué, dit Philippe Henry. Il est tout de même incroyable d’être élu sur une base juridique, de se présenter à l’électeur sur cette base et puis de dire qu’on ne la respectera pas lorsqu’on est élu! Si on devait revoir ce décret ce serait un recul pour la Wallonie.»

Nos dernières videos