« Ce serait vendredi au mieux »

Pour Hervé Jamar, le souci en Hainaut pose question... «en tant que démocrate et sans considération partisane». EdA - Jacques Duchateau

Hervé Jamar a vécu cette rentrée parlementaire de manière assez zen. «Pas comme en 1999, lors de mon premier mandat de parlementaire où j’avais mon petit cœur qui battait , explique le député bourgmestre de Hannut.

D’autant qu’ici, avec la coalition PS-cdH déjà annoncée, on est un peu refroidi…»

Mais ce que retiendra Hervé Jamar de sa 4e rentrée au Parlement wallon, c’est «le brol intégral! Alors que d’habitude la commission de validation des pouvoirs ne prend que 1/4 d’heure, aujourd’hui, c’est nettement plus chahuté. On n’a toujours pas prêté serment (NDLR: hier vers 16h) alors que certains nouveaux parlementaires sont venus avec leurs proches pour l’occasion…»

Pire, les (futurs) députés wallons apprenaient, hier soir à 22h, que la commission de validation ne reprendrait son travail que ce mercredi midi. «Et, les convocations vont dans ce sens à l’heure actuelle, nous prêterions serment vendredi au mieux, soupire le Hannutois. Attention, en tant que démocrate, je suis attentif au fait que deux sièges soient en balance pour 14 voix seulement sur l’arrondissement de Charleroi. La probable future majorité s’en émeut peu parce qu’elle n’est pas concernée. Mais, je trouve qu’il y a une démocratie à respecter. N’importe quel parti traditionnel aurait réagi s’il avait pu gagner un siège.»


Nos dernières videos