article abonné offert

Il communiquait en permanence avec Aubel

«C’était un garçon très jovial, très souriant» souligne le bourgmestre d’Aubel Jean-Claude Meurens qui, comme beaucoup d’autres, ont accompagné Robert Willems ce mardi à sa dernière demeure.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 17 des 86 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos