-

Ils sont 736 et jouent dans 51 pays

Ils sont 736 et jouent dans 51 pays

Un seul joueur évolue dans le championnat du Koweït : il s’agit de l’Iranien Javad Nekounam. BELGAIMAGE

La Coupe du monde réunit 736 joueursau Brésil. Et tous ces acteurs jouent dans51 championnats différents.

Savoir où les joueurs sélectionnés par leur pays respectif pour ce rendez-vous brésilien évoluent est éclairant de la valeur d’un championnat.

Ainsi, si on doit établir un hit-parade, c’est bel et bien l’Angleterre qui remporte la palme. Outre-Manche, ils sont en effet 119 à avoir disputé le championnat de Premier league cette saison, ce qui représente un peu plus de 14% du contingent parti au Brésil. Parmi cette proportion, il y a tout de même onze Diables, dont le capitaine Vincent Kompany, sacré champion avec Manchester City.

Le deuxième championnat fournisseur d’internationaux, c’est le Calcio: la Série A italienne a expédié 82 joueurs au Brésil, devant la Bundesliga (77), l’Espagne (64) et la France (46). Comme par hasard, si on adjoint à ce hit-parade la Russie (34), on retrouve parmi ce panel les protagonistes les plus réguliers de la Ligue des champions.

À l’autre extrémité, on note qu’il n’y a qu’un seul joueur qui évolue dans le championnat du Koweït: il s’agit de l’Iranien Javad Nekounam, qui a terminé deuxième de la compétition nationale avec le club du SC Koweït. Nekounam, 33 ans, a déjà une belle carrière derrière lui, puisqu’il a évolué entre 2006 et 2012 au club d’Osasuna, en Primera division. Les Iraniens ont aussi un joueur qui évolue dans le championnat qatari, en la personne de Pejman Montazeri (Umm-Salal), alors que l’Australie et l’Algérie comptent aussi, respectivement avec Mark Bresciano (Al-Gharafa) et Madjid Bougherra (Lekhwiya) deux joueurs issus du championnat autour de Doha.

Manchester United et Bayern les plus gros fournisseurs

Une autre particularité de la population du mondial brésilien concerne le Bayern Munich et Manchester United. Les deux clubs fournissent chacun la bagatelle de quatorze internationaux, dont Daniel Van Buyten. Le forfait de Ribéry aurait fait du Bayern le premier club fournisseur du mondial brésilien.

Concernant l’Angleterre, on remarque aussi que la seule ville de Londres comptabilise, avec notamment les clubs phare de Chelsea, Arsenal et Tottenham, 36 joueurs partis au Brésil, cependant que Madrid, avec le Real, l’Atletico et Getafe, arrive à un total de 24 «Madrilènes».

Une particularité: deux joueurs évoluent en D3 anglaise, soit les Australiens Bailey Wright (Preston) et Massimo Luongo (Swindon).

Nos dernières videos