On les a attendus durant plusieurs heures sur le tarmac brûlant de Zaventem. On pensait naïvement qu’ils allaient nous accorder une poignée de mains ou au moins un sourire.

Que nenni! Les Diables rouges avaient été briefés. Pas question d’accorder une parole. C ‘est sans doute ça une équipe nationale.

Sauf que les médias du pays étaient venus pour recueillir leurs impressions.

Ils ont pris la pause pour un sponsor, dédaignant les plumitifs. Les Diables rouges vont logiquement vendre. À nous de nous y tenir.

La Belgique n’est plus allée au Mondial depuis douze ans, laissons-lui en profiter, en n’oubliant pas que le sommet des Diables rouges est programmé en 2016 lors de l’Euro.Profitons donc de l’instant présent.

Nos dernières videos