SÉRIE

Chicago Police, la série sortie du feu

Chicago Police, la série sortie du feu

Dick Wolf remet le couvert avec «Chicago Police», une série dérivée de «Chicago fire». Matt Dinerstein/NBC

RTL diffuse ce soir les deux premiers épisodes d’une série dérivée mettant en scène Voight et son unité de renseignements criminels.

Le producteur à succès Dick Wolf (Deux flics à Miami, New York, police judiciaire ou encore New York, unité spéciale), remet le couvert en lançant Chicago Police. Cette série est dérivée de son précédent projet: Chicago Fire, qui dépeint depuis 2012 le quotidien de pompiers dans la troisième ville des États-Unis.

Le sergent Hank Voight, interprété par Jason Beghe, assure la liaison. Suspecté de corruption alors qu’il travaillait en réalité sous couverture pour les affaires internes, il se retrouve dans ce spin-off à la tête de sa propre unité. Il embarque avec lui ses méthodes discutables. «Même si on n’est pas d’accord avec les méthodes de Voight, les résultats sont plutôt satisfaisants en terme d’intrigue. Ce n’est pas réaliste par rapport aux méthodes réellement employées à l’heure actuelle par la police mais c’est de la télévision. C’est là pour divertir» justifie Dick Wolf. «Les vraies unités sur le terrain ne nous le reprochent pas. Disons que c’est du réalisme pré-loi Miranda!» ironise le producteur en faisant référence à l’obligation qu’ont les policiers américains de lire leurs droits aux suspects lors des arrestations.

Au cœur du danger

Pour rester dans le vraisemblable, l’équipe fait néanmoins appel à des conseillers techniques. «On se réfère beaucoup à ce qu’ils nous apprennent, principalement sur la mentalité dans le milieu. Ils sont très donnants car ils savent qu’on va les représenter, qu’on va montrer ce qu’ils font. C’est très précieux pour nous» rapporte Jon Seda alias l’inspecteur Antonio Dawson, également issu de Chicago Fire. Entre deux interrogatoires musclés dans un sous-sol, l’acteur entend rendre hommage au travail de la police en pointant la dangerosité du métier: «Nous, on sait qu’on va rentrer à la maison le soir. Je pense que la série montre un aspect important du boulot qui est qu’il y a du risque et de l’imprévu tout le temps. Il y a peu, aux infos, on parlait d’officiers de police tués par un maniaque. Les policiers partent travailler sans savoir ce que leur réservera la journée. Ils ont des familles. Il est question de vie ou de mort, des drames arrivent». Une fatalité mise en images dès le premier épisode.

Télégénique Chicago

Alors qu’elle héberge encore une nouvelle série, on peut vraiment dire que la «windy city» a le vent en poupe depuis quelques années. Pour Jason Beghe, elle est même le personnage principal du programme: «Chicago est la star de la série. Cette ville est un peu comme une personne. La choisir, c’est comme retenir un acteur lors d’un casting. On doit s’adapter à son univers et je dois dire que c’est un peu une diva: belle, chaleureuse et accueillante mais qui peut aussi être une salope froide. Ce serait une tout autre série si on tournait ailleurs». Bien accueillie lors de sa diffusion aux USA, Chicago Police a déjà été confirmée pour une deuxième saison.

RTL TVI, 20.25

Nos dernières videos