L’auto au secours du musée d’art

Les collections de l’institut des arts de Detroit sont estimées à 15 milliards de dollars. Reporters / Redux

Les constructeurs automobiles américains General Motors (GM), Ford et Chrysler se sont engagés à donner 26 millions de dollars pour aider à sauver l’importante collection d’œuvres d’arts de la ville de Detroit, en faillite.

Dans le détail, GM et Ford vont donner chacun 10 millions de dollars à la fondation mise en place par l’Institut des Arts de Detroit (DIA) pour lever 100 millions de dollars nécessaires au sauvetage de ces œuvres d’arts.

Chrysler va apporter les 6 millions de dollars restants.

Detroit, berceau de l’industrie automobile, a été placée en faillite en juillet dernier et l’administrateur judiciaire de la ville, Kevyn Orr, n’a pas exclu de vendre la collection du musée municipal, pour renflouer les caisses publiques, grevées par une dette de 18 milliards de dollars.

Mais le DIA, l’un des plus grands musées américains, se refuse à cette hypothèse.

Il possède plus de 60 000 pièces, parmi lesquelles se trouvent des Rembrandt, Van Eyck, Picasso, Bruegel. On y compte des tableaux comme «La Fenêtre» de Matisse ou un autoportrait de Van Gogh. Il possède également une fresque murale du peintre mexicain Diego Rivera rendant hommage à l’industrie automobile dans ce berceau des «Big Three», Ford, General Motors et Chrysler.

La collection du DIA est estimée selon la presse américaine à plus de 15 milliards de dollars.

Nos dernières videos