Mondial 2014 et aménagement du temps de travail

Travail En Belgique, aucune tendance générale en matière d’aménagement du temps de travail ne semble se distinguer pour la période de la Coupe du Monde de football, et plus précisément lors des matchs des Diables Rouges.

Mais des initiatives sont néanmoins prises au cas par cas. Au niveau du Secrétariat social des classes moyennes (UCM), des informations et conseils circuleront prochainement sur le site internet à destination des employeurs, a indiqué Christophe Broucke, conseiller juridique. Ces conseils toucheront notamment à «la flexibilité du temps de travail, aux absences non autorisées, à la consommation d’alcool ou à l’usage d’internet» en lien avec l’événement, a-t-il précisé. Ils sont destinés « à baliser les choses plutôt qu’à les interdire», pour permettre à tous «d’utiliser à bon escient cette bonne énergie».

Chez Securex, on souligne que, comme la qualification des Diables était connue dès octobre, «les membres ont pu s’organiser à l’avance en matière de congés des employés».

D’après un récent sondage du Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) auprès de 433 PME, près de 30% d’entre elles permettront aux employés de quitter le bureau plus tôt lors des matchs de la Belgique à 18 heures, mais ce temps perdu devra être récupéré

Nos dernières videos