PAKISTAN -

Pakistan : les talibans attaquent l’aéroport de Karachi : 28 morts

Pakistan : les talibans attaquent l’aéroport de Karachi : 28 morts

Un groupe armé avait lancé une attaque dimanche soir contre l’aéroport situé dans le sud du pays. AFP

Les rebelles talibans pakistanais ont officiellement revendiqué lundi l’attaque en cours contre l’aéroport de Karachi (sud), la plus grande ville du pays, qui a déjà fait au moins 28 morts selon les autorités locales.

L’assaut a été revendiqué auprès de l’AFP par Shahidullah Shahid, porte-parole du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), qui mène depuis 2007 une sanglante guérilla contre le gouvernement d’Islamabad.

«Nous avons mené l’attaque contre l’aéroport de Karachi pour venger la mort de Hakimullah Mehsud », l’ancien chef du TTP, a-t-il ajouté.

Hakimullah Mehsud a été tué en novembre dernier par un tir de drone américain dans les zones tribales du nord-ouest, bastions du TTP.

L’attaque de Karachi, lancée dimanche soir, intervient alors que de récents pourparlers de paix entre gouvernement et TTP ont échoué.

En revendiquant l’assaut, Shahid a dénoncé ces offres de dialogue du gouvernement, un artifice qui n’est en fait qu’un «outil de guerre » supplémentaire utilisé par les autorités pour combattre le TTP.

Six heures d’opérations pour dégager l’aéroport

Après six heures d’opérations, l’armée pakistanaise a annoncé lundi tôt dans la matinée avoir repris le contrôle de l’aéroport de la capitale économique pakistanaise.

«Zone dégagée. Aucun dégât aux avions, l’incendie visible sur les photos, dorénavant éteint, n’était pas un avion mais un édifice. Tous les actifs vitaux intacts », a déclaré dans un tweet un porte-parole de l’armée Asim Bajwa.

Le général de division a indiqué que la totalité des dix assaillants qui s’en étaient pris à l’aéroport avaient été tués dans les affrontements avec les forces de sécurité et que des munitions, des fusées et des lance-roquettes avaient été saisis au groupe lourdement armé. Par ailleurs, au moins 11 corps, notamment des vigiles et deux civils, ont été comptés à la morgue de l’hôpital Jinnah, le principal de Karachi.

L’aéroport sera dégagé lundi à la mi-journée et remis aux autorités de l’aviation civile, a-t-il ajouté.

Deux «énormes » explosions

L’armée avait été appelée sur place afin de maîtriser un groupe armé qui avait lancé une attaque dimanche soir contre l’aéroport situé dans le sud du pays. Un journaliste de l’AFP présent sur les lieux a indiqué avoir entendu deux «énormes » explosions, qui pourraient avoir été dues à des kamikazes. Un haut responsable des services de renseignements, présent sur les lieux, a confirmé qu’un assaillant avait explosé quand il avait été touché par des tirs, suggérant qu’il portait une veste explosive.

L’ensemble des vols avaient dû être suspendus et l’attaque avait fait craindre un siège prolongé à l’image d’autres attentats contre des installations vitales au cours des dernières années.

Nos dernières videos