Bonté et générosité

EdA

Alors qu’elle était commerciale, Marina a toujours été passionnée de cuisine. On pourrait presque dire comme la plupart des italiennes!

À 40 ans, elle a décidé de changer complètement de vie en ouvrant son restaurant dans le quartier Saint-Léonard. Pour un problème de place, elle a déménagé quelque temps plus tard à Rocourt où Gianni, son mari, l’a rejointe au service. Et l’audace a payé puisque cela fait maintenant 9 ans qu’ils sont installés non loin du Kinépolis. Et si le succès est au rendez-vous, Gianni l’explique par plusieurs facteurs: «En premier lieu, nous mettons un point d’honneur à offrir un bon accueil à notre clientèle. Pour bien débuter le repas, un apéro est offert à tous ceux qui le désirent. Ensuite, nous changeons de carte tous les jours en fonction des produits qui arrivent d’Italie et de ceux achetés le matin au marché. Je connais par cœur ce que Marina cuisine (c’est ce qu’on mange d’abord à la maison). Je me fais donc un grand plaisir d’expliquer aux consommateurs tout ce qui peut se retrouver dans leur assiette. Beaucoup disent que je suis très théâtral dans mes descriptions et aiment cela.» Si les plats sont de première fraîcheur, les pâtes sont inévitables car la plupart sont faites maison, ce qui devient exceptionnel dans la gastronomie actuelle.

La Ciociara

Chaussée de Tongres, 196 à Rocourt www.laciociara.be

Nos dernières videos