Cuisine vivante du monde

EdA

Marocaine d’origine, Annie Belhad a toujours adoré cuisiner… et peindre. «Il y a trois ans, j’ai décidé d’unir ces deux passions à l’Âne bleu, où je prépare chaque jour des plats bio du marché.

Quant à mes peintures, elles en ornent les murs, dont mon fameux Petit Âne bleu, qui a donné son nom à l’établissement.» Le cadre est à la fois simple et chaleureux avec ses tables et chaises en bois, ses lambris muraux et sa terrasse plein sud en été. Côté cuisine, la chef-patronne prépare chaque jour une entrée, un plat et un dessert uniques. «Aujourd’hui, j’ai servi une soupe crue d’avocat, fenouil, courgette et menthe en entrée. Puis des scampis marinés, sauce aux herbes et au sésame, un raïta de concombres, radis, mangues et quinoa, houmous de citron confit et coriandre. Quant au dessert, il s’agissait de fraises au coulis de mangue à la cardamome et zestes de citron vert. Pour les végétariens, je propose toujours une alternative.» Imaginative et intuitive, Annie Belhad ne tombe jamais à court d’idées. «Ma cuisine présente des consonances orientales, mais aussi indiennes, italiennes, et libanaises, avec une profusion d’épices fraîches et de légumes. Elle est audacieuse, mais les combinaisons que je tente sont appréciées.»L’Âne bleuRue de l’Église St-Étienne 9, Ohain0499 23 10 74

Nos dernières videos