MONDIAL 2014 -

«Pas question d’une grève des joueurs», selon le sélectionneur du Cameroun Volker Finke

«Pas question d’une grève des joueurs», selon le sélectionneur du Cameroun Volker Finke

Le sélectionneur du Cameroun Volker Finke a démenti dimanche que ses joueurs ont menacé de boycotter la Coupe du monde au Brésil. AFP

Le sélectionneur du Cameroun Volker Finke a démenti dimanche que ses joueurs ont menacé de boycotter la Coupe du monde au Brésil. «Cette histoire a pris des proportions démesurées. Il n’est pas du tout question d’une grève des joueurs», a déclaré l’entraîneur allemand des ‘Lions indomptables’.

Selon le journal français L’Equipe, la sélection camerounaise aurait refusé d’embarquer dans l’avion pour le Brésil en raison d’un litige avec la fédération camerounaise au sujet des primes pour la particpation au Mondial. Selon les médias camerounais, les joueurs exigent 182.000 euros par personne, mais la fédération ne leur en offre que 68.000.

Finke a relativisé le conflit. «Le fait est qu’un accord a été trouvé et qu’il n’y a pas de quoi en faire une histoire sensationnelle», a déclaré l’entraîneur à la chaîne allemande Sport1. «Ce n’est vraiment pas un aussi gros problème que les gens ont tenté de le faire croire ces derniers jours. Bien entendu que nous participerons au Mondial.»

Toujours selon L’Equipe, les joueurs avaient menacé de ne pas disputer le match amical contre l’Allemagne et ont boycotté la traditionnelle levée du drapeau en présence du Premier ministre Philémon Yang.

Déjà avant le Mondial 2002, le groupe était resté dans un hôtel de Roissy en attendant de récupérer l’argent promis par la fédération. Le départ vers la Corée du Sud et le Japon avait été retardé de quelques jours.

Au Brésil, le Cameroun fait partie du groupe A et affrontera la Selecao, la Croatie et le Mexique.