FRANCE -

Jean-Marie Le Pen veut faire « une fournée » avec Yannick Noah et Patrick Bruel

Jean-Marie Le Pen est un habitué des dérapages, mais celui-ci, intolérable et choquant, ne pouvait être passé sous silence. Pour évoquer les artistes qui se dressent contre le FN, Le Pen a proposé d’en faire «une fournée».

La vidéo de Jean-Marie Le Pen, publiée ce vendredi et supprimée en catastrophe du site du Front national, n’a pas échappé à nos confrères du Lab d’Europe 1. Dans son «journal de bord», le président d’honneur du FN évoque la victoire aux élections européennes et revient sur les déclarations des artistes critiquant son parti.

«Monsieur Noah s’était engagé à ne plus chanter en France si le Front national arrivait en tête de l’élection… Cochon qui s’en dédit», déclare-t-il, amusé. Lancé ensuite sur Patrick Bruel, qui a déclaré qu’il ne chanterait plus dans les villes dirigées par le FN, Le Pen dérape et lâche «On fera une fournée la prochaine fois».

Une déclaration clairement antisémite que le vice-président du FN et compagnon de Marine Le Pen, Louis Aliot, a été obligé de condamner. «S’il a bien utilisé le terme de “fournée”, c’est une mauvaise phrase de plus. C’est stupide politiquement et consternant», explique-t-il au Parisien.

Patrick Bruel a répondu ce matin sur Facebook à Jean-Marie Le Pen, regrettant le manque de mémoire et se disant triste de voir la République française perdre ses repères.

 

 

Dans la tentative de Marine Le Pen de nettoyer le FN et de l’affubler d’un costume plus fréquentable, il restera probablement toujours des relents nauséabonds qui risquent de s’accrocher au tissu populiste.

Nos dernières videos