INSOLITE -

Un naufragé survit en s’accrochant à une baleine

Un naufragé survit en s’accrochant à une baleine

C’est en s’agrippant à une baleine comme celles-ci que le marin a pu survivre. Starface / Reporters

Après le naufrage de son embarcation au large de Madagascar, un pêcheur a survécu 18 heures dans l’océan grâce à une baleine.

C’est une histoire incroyable, un étonnant miracle. Une aventure vécue par Mara Beanjara, un pêcheur de Madagascar qui se trouvait avec deux autres pêcheurs dans une pirogue au large d’Antsaravibe Nosy Be Helville. Ses deux collègues pêcheurs, Mara Beanjara en a perdu toute trace lorsque leur embarcation a fait naufrage…

«La pirogue à voile des pêcheurs s’est cassée. À la tombée de la nuit, leur embarcation a fini sous les eaux» a expliqué le commandant de la compagnie territoriale de la gendarmerie de Nosy Be. Le marin a alors eu la chance d’apercevoir une baleine.

«J’ai cru voir comme un monticule ou une sorte d’île fugitive. Tentant le tout pour le tout, je me suis approché. Lorsque je m’y étais accroché, il s’est mis à bouger. C’est alors que j’ai réalisé que j’étais tombé sur une baleine» a raconté le rescapé. Une baleine à bosse à laquelle il va s’agripper pendant près de dix-huit heures.

«Elle plongeait et jouait avec des baleineaux»

Le naufragé a évoqué ses longues heures passées avec la baleine: «Cela a été un véritable cauchemar. À un moment, je pensais que je n’allais pas m’en sortir. Tantôt la baleine plongeait en profondeur, tantôt elle jouait à la surface avec des baleineaux de sa colonie. Fort heureusement, son aileron dorsal sortait la plupart du temps à la surface.»

Des moments difficiles mais qui ont permis au marin de survivre de façon improbable jusqu’à ce qu’il soit repêché par l’équipage d’un cargo côtier le samedi, vers midi.

Il s’en sort avec des blessures à la jambe et a été hospitalisé en état d’épuisement.

Quant aux deux autres pêcheurs, ils sont toujours portés disparus.

Cette histoire incroyable, qui s’est déroulée le 23 mai a été relatée par L’Express de Madagascar mercredi dernier.