L'entreprise belge spécialisée dans les technologies de la communication des hôpitaux Xperthis relativise le piratage de ses serveurs par les cybercriminels de "Rex Mundi". Les pirates, spécialisés dans le chantage, ont twitté jeudi qu'ils avaient obtenu les données de 800 patients des serveurs de Xperthis. Rex Mundi exige une rançon de 15.000 euros en bitcoins. L'administratrice déléguée d'Xperthis, Ariane Magera, a indiqué qu'aucune donnée sur les patients n'avait été révélée et que des mesures de sécurité supplémentaires avaient été prises. Elle a également déposé plainte auprès du parquet de Liège.

Les pirates de Rex Mundi ont annoncé leur coup jeudi soir sur Twitter. Ils ont indiqué avoir "hacké les serveurs d'Xperthis" et avoir "plus de 800 dossiers" en précisant qu'Xperthis "avait deux jours pour payer."

La société Xperthis est composée de trois spécialistes dans les ICT de la santé: Partezis, Polymedis et Xtenso. L'entreprise est le plus grand responsable ICT pour le secteur de la santé en Belgique.

"Nous avons constaté une activité anormale sur notre système lundi dernier", a expliqué Ariane Magera. Néanmoins, Xperthis se veut rassurant: "Il ne s'agit pas de données des patients, mais de données vieilles de 10 ans de 800 professionnels et étudiants qui s'étaient à l'époque inscrits à nos newsletters. Ces personnes ont entre-temps été prévenues. Nous avons également fermé préventivement tous nos accès et allons réinitialiser les connexions avec nos clients quand celles-ci seront totalement sécurisées."

Le groupe de pirates informatiques s'est déjà attaqué à la banque Dexia et aux distributeurs Numéricable et VOO.

# Belga context ## Related article(s) [Hacking: Rex Mundi a piraté la banque de d...]

[Le groupe de pirates informatiques Rex Mun...]

## Related link(s) [Boodschap van Rex Mundi over inbraak bij X...]

View full context on [BelgaBox]