Fusillade à Bruxelles: le résultat de "l'incitation à la haine" contre les Juifs et Israël, estime Netanyahu

Fusillade à Bruxelles: le résultat de "l'incitation à la haine" contre les Juifs et Israël, estime Netanyahu

Cette fusillade est le résultat de "l'incitation à la haine permanente" contre les Juifs et Israël, a affirmé Benjamin Netanyahu. AFP

La fusillade au Musée Juif de Bruxelles, qui a fait trois morts et un blessé grave, est le résultat de "l'incitation à la haine permanente" contre les Juifs et Israël, a affirmé samedi soir le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

"On continue d'entendre des calomnies et des mensonges contre l'Etat d'Israël sur le sol européen alors même que les crimes contre l'humanité et les actes meurtriers commis dans notre région sont systématiquement ignorés", a accusé M. Netanyahu dans un communiqué.

"Notre réponse à cette hypocrisie est de toujours établir la vérité et poursuivre une lutte sans répit contre le terrorisme", a ajouté le Premier ministre, qui a assuré les familles des victimes qu'il partageait leur chagrin.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, chef d'un parti ultra-nationaliste, a accusé "l'activisme 'pro-palestinien'", qui à nouveau, comme dans les époques les plus sombres, appelé à boycotter 'les produits juifs' et agit avec agressivité contre la seule démocratie du Moyen-Orient, d'être purement antisémite et rien d'autre".

Deux femmes et un homme ont été tués par balle samedi après-midi dans une attaque contre le Musée Juif de Belgique, au centre de Bruxelles, suscitant un choc immense au sein de la communauté juive et dans l'ensemble du royaume à la veille d'importantes élections législatives et des élections européennes.