Victimes de la déforestation

EdA Dominique Wauthy

Warscewicziella timbiensis (orchidée botanique) cultivé à Popayan près de sa région d’origine en Colombie a disparu de son milieu d’origine suite aux collectes qui ont suivi sa découverte et sa description en 2005!

Protégées, les orchidées sont cependant victimes de la déforestation en Amazonie. En Thaïlande, le long des routes, les habitants vendent pour quelques sous des orchidées arrachées dans la forêt. Ils choisissent évidemment toujours les fleurs les plus attrayantes.

Dans certaines régions de Madagascar, les habitants brûlent les forêts pour se chauffer et se nourrir. Ce faisant, ils détruisent définitivement des espaces de vie pour orchidées. Au Costa Rica, on rase des zones boisées pour produire du café. Là aussi, pour des raisons économiques tout à fait louables, des plantes disparaissent définitivement. Ainsi, l’epidendrum ilense ne se rencontre plus que chez des orchidophiles passionnés.