ÉLECTIONS RÉGIONALES

Dimanche, vous élirez 75 députés wallons: voici comment cela fonctionne

Dimanche, vous élirez 75 députés wallons: voici comment cela fonctionne

Le Parlement wallon, à Namur. EdA

Le 25 mai, vous élirez les 75 députés du Parlement wallon. Ils siégeront également au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, sauf les parlementaires germanophones.

Ce dimanche 25 mai, ce sera seulement la cinquième élection régionale wallonne; la première a eu lieu en 1995. Vous élirez les 75 députés qui siégeront à Namur, dans le bâtiment Saint-Gilles, face au Grognon, en bord de Meuse.

Ces députés seront issus des 13 circonscriptions wallonnes. Le nombre de parlementaires que chacune d’entre elles envoie au Parlement wallon est proportionnel au poids démographique de ce qu’on appelait jadis les arrondissements électoraux. Ainsi, c’est la circonscription de Liège qui envoie le plus de députés au Parlement wallon (13).

Particularité de cette élection: la circonscription de Namur aura un député en plus qu’en 2009 et Mons un en moins.

Le poids démographique est, en effet, revu tous les 10 ans par le gouvernement wallon. La dernière mise à jour a eu lieu il y a quelques mois, révélant une démographie dopée à Namur et en diminution à Mons.

Autre particularité de l’élection régionale: tous les députés qui seront élus à la Région le seront aussi automatiquement pour le Parlement de Fédération Wallonie-Bruxelles (Communauté française), qui compte 94 députés (75 Wallons et 19 Bruxellois). Seuls les 2 députés wallons germanophones qui, eux, siègent à la Communauté germanophone ne siègent pas à la Fédération, où ils sont remplacés par leur suppléant.

Cliquez sur l'infographie pour l'agrandir

Cinq ans

Les 75 députés wallons sont élus pour une période de cinq ans. Ils prêteront serment le 10 juin même si aucun gouvernement wallon n’est formé à cet instant. La durée de la législature régionale est désormais la même que celle de la législature fédérale qui a été allongée d’un an.

Coalition

Notre système électoral est proportionnel. Cela signifie que chaque parti a un nombre d’élus qui correspond à son résultat. Une majorité absolue est donc virtuellement impossible. Seule une coalition peut être envisagée.

Olivier

Lors de la législature 2009-2014, la majorité wallonne était dite «Olivier» et se composait de 29 députés PS, 13 cdH et 13 Écolo. L’opposition était représentée par 19 députés MR et un indépendant (Bernard Wesphael, qui, en début de législature, siégeait comme député Écolo).

Apparentement

Le mécanisme d’apparentement ne joue plus que pour l’élection du Parlement wallon. En gros, certains candidats peuvent bénéficier d’un «pot» de voix accordées à leur parti dans les différentes circonscriptions d’une même province.

Genres

À la fin de la législature 2009-2014, le Parlement wallon comptait 29 députées sur 75, soit 38,6% de femmes. C’est au PS que la représentation des femmes était la plus forte (45%), ensuite au MR (42%), puis chez Écolo (38%) et enfin au cdH (23%).

Deux casquettes

Sur les 75 députés qui siègent au Parlement wallon, 73 sont également députés à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les deux députés wallons germanophones sont remplacés, à la Fédération, par leur suppléant.

Nos dernières videos