1. Il faut trouver de nouvelles formes de financement des projets. Par exemple une plus grande présence de nos artistes dans les différents secteurs où la Fédération Wallonie-Bruxelles intervient.

La création de fictions par la RTBF, par exemple, c’est payant à long terme. À budget égal, la Communauté française pourrait aussi développer des bourses de financement de projets artistiques plutôt que des prix et distinctions récompensant le travail accompli.

2. Il faut inscrire noir sur blanc dans les contrats-programmes des dispositions qui prévoient le paiement des artistes. C’est l’institution culturelle qui doit prendre le risque. Et un écrivain qui donne une conférence ou un artiste qui expose dans un centre culturel doit être payé.

3. Des accords pourraient être conclus avec les régions via son secteur formation pour introduire, dans le cursus des étudiants, les pratiques de gestion et autres.

4. Il faudrait imposer la présence d’artistes dans les écoles. Double avantage: on leur donne une source de revenus supplémentaires et on familiarise les jeunes de toutes les catégories sociales à la création artistique.

Nos dernières videos