1. La culture est aussi un secteur économique.Mais les aides économiques de la Région wallonne sont conçues pour des entreprises marchandes.

Le secteur artistique a une valeur économique mais la façon de travailler est souvent individuelle ou assurée par des ASBL ou de très petites entreprises.

2. L’accompagnement des chômeurs, et bientôt (6e réforme de l’État) le contrôle des chômeurs, est une compétence régionale.

Mais on demande aux gens de prouver qu’ils cherchent un emploi par l’envoi de CV ou par réponse à des offres d’emploi. Le secteur culturel ne fonctionne pas de cette manière. C’est le règne du malentendu.

3. La Région wallonne exerce la tutelle sur les villes et communes.

Mais les dépenses culturelles restent facultatives dans les budgets communaux. Alors que près de 40% des dépenses culturelles sont le fait des pouvoirs locaux. En période de vaches maigres (comme actuellement), c’est souvent la culture qu’on sacrifie. L’artiste sert de variable d’ajustement…

Nos dernières videos