Tueurs du Brabant - La juge Martine Michel, entre les "Tueries du Brabant" et les dossiers au quotidien

La juge Martine Michel, qui a délivré un mandat d'arrêt mardi contre un suspect dans le dossier des "Tueries du Brabant", s'est déjà occupée de plusieurs affaires de grand banditisme. D'abord avocate puis substitut du procureur du Roi de Charleroi avant de devenir juge d'instruction, elle est en charge du dossier depuis 2009.

Lors de ses tours de rôle comme juge d'instruction de Charleroi, Martine Michel a traité des affaires de grand banditisme, qui se se sont clôturés devant la cour d'assises du Hainaut pour des attaques en série, des hold-up ou des tiger-kidnapping, tout en continuant à s'occuper des dossiers au quotidien.

En 2009, la juge a hérité des "Tueries du Brabant" lorsque le dossier est arrivé dans l'arrondissement de Charleroi. Elle s'est penchée sur les milliers de pages du dossier, d'abord avec le juge Jean-Pol Raynal qui en a ensuite été dessaisi.

Depuis 2012, elle tient donc seule ce dossier. Elle en a par ailleurs entamé une étude complète et plus approfondie avec une équipe de douze enquêteurs. Discrète, travailleuse, infatigable, elle poursuit l'examen de cette affaire colossale avec l'espoir d'aboutir.

# Belga context View full context on [BelgaBox]


Nos dernières videos