ROUX

AGC Roux: "Toutes les solutions ont été épuisées"

AGC Roux: "Toutes les solutions ont été épuisées"

Belga

La direction d'AGC estime être allée jusqu'au bout des solutions proposées dans le cadre de la procédure Renault, a fait savoir mercredi son porte-parole, expliquant ainsi la décision de mettre un terme à la phase 1 de la procédure Renault.

La décision prise par la direction d'AGC est logique, estime le porte-parole, dans la mesure où la réorientation proposée par l'étude Syndex était irréaliste. Selon la direction, cette proposition ne tenait pas compte de la contraction chronique du marché du verre imprimé.

Dès lors, il ne pouvait se concevoir qu'une politique commerciale puisse relancer ce marché, couplée, de plus à une diminution des prix. Dans ces conditions explique-t-on chez AGC, "nous avions épuisé toutes les possibilités et répondu à toutes les questions".

Le porte-parole d'AGC insiste également sur le fait qu'à l'heure actuelle, le four de Roux, mis à l'arrêt à chaud, coûte 30.000 euros par jour à l'entreprise.


Nos dernières videos
-->