SPORTS MOTEURS

Formule Renault 1.6 Junior - Le Namurois Simon Mirguet au pied... du Raidillon

Après quelques années en karting (champion en mini et en cadet), le jeune pilote namurois Simon Mirguet (17 ans) est passé à l'échelon supérieur avec la monoplace Formule Renault 1.6 NEC Junior. Pour préparer une prochaine course qui aura lieu à Spa fin de ce mois, il était ce jeudi en essais sur l'anneau ardennais. Impressionné !

Cela fait un moment déjà que nous suivons l'évolution du jeune pilote namurois Simon Mirguet. Nous vous le présentions en septembre 2012, alors qu'il participait encore au championnat national de karting et qu'il rêvait déjà de monoplace.

La monoplace désormais, il y est bien présent. Il participe à trois manches du championnant Formule Renault 1.6 NEC Junior et sera en compétition à Spa lors du WE "World Series by Renault", fin mai (voir programme en fin d'article).


En piste

Sur cette journée de jeudi, Simon a pu accomplir quatre sessions d'essais sur le circuit spadois, dont deux sur le sec et deux sous la pluie. C'était la première fois que Simon roulait sur le circuit mythique de Spa-Francorchamps. Mais ce n'était pas totalement une découverte pour lui puisqu'il avait déjà eu l'occasion de se préparer sur un simulateur, mais aussi sur sa... Playstation.

Découvrez les premiers tours de circuit de Simon en caméra embarquée dans notre vidéo ci-dessus.
 

So amazing

À peine sorti de sa monoplace après quelques tours, Simon nous confie : "C'est très impressionnant, surtout la première descente vers le Raidillon ! Le circuit est fantastique, so amazing, comme j'ai dit à mes mécanos en rentrant aux stands ! C'est vraiment un circuit pour les grands garçons."

Après une journée complète d'essais, il pouvait mieux analyser sa prestation : "Le circuit est fantastique sur le sec mais il est encore plus que ça quand il fait humide. Ce fut donc une très bonne journée pour moi ! "
 


"Le Raidillon, il m'a fallut au moins cinq tours pour me dire "je passe à fond". La première fois, la voiture est un peu déstabilisée en entrée de virage, c'est surprenant, puis il faut passer au-delà de ça. Mais finalement ça passe à fond."

"Les chronos étaient très bons par rapport à mes équipiers sur piste sèche. Malgré tout, il me faudra encore quelques sessions sous la pluie pour être vraiment performant. J'ai tourné aux environs de 2'35" le matin, une grosse seconde moins vite que les autres mais c'était la première fois que je tournais sur ce circuit."


Tous la même

Simon pilote une monoplace Renault équipée d'un moteur 1.6l qui développe une puissance de 140 CV. Comme il nous l'explique dans notre vidéo ci-dessous, toutes les voitures engagées dans le championnat sont identiques. Il est juste possible de faire quelques réglages minimes sur l'aileron arrière. Seul le talent du pilote fera la différence.
 

Un passionné

Deux personnes ont été déterminantes dans le début de carrière de Simon et son accession à cette discipline exigeante, et coûteuse, qu'est la monoplace : son père Dominique, qui le suit partout (sa maman aussi... mais le stress en plus) et également Michel Dumont, un entrepreneur belge, originaire de Marche-en-Famenne et expatrié à Paris. Il posséde plusieurs usines en Europe, sous le nom de "Lebronze alloys" et fabrique des pièces en bronze pour l’automobile, l’aviation... Un passionné de sports moteurs qui a permis à Simon de réaliser son rêve et de participer cette année à trois manches du championnat de Formule Renault 1.6 NEC Junior. Simon espère désormais trouver de quoi financer le reste de la saison.

Il nous confie encore : " Nous allons continuer à rechercher des partenaires supplémentaires pour terminer la saison de Formule Renault 1.6 NEC Junior. C'est ce qui, aujourd'hui, nous préoccupe le plus. Par la suite, je verrai ce que l'avenir me réservera en sport automobile. Dans ce milieu, il vaut mieux prendre année par année, vu les difficultés qu'il y a afin de trouver des sponsors. Mais au fond de moi, après avoir réalisé mon rêve en participant à un championnat de monoplaces, j'ai l'envie de pouvoir disputer une course comme les 24H de Francorchamps. "

En attendant, Simon se donne à fond avec sa petite monoplace Renault. Découvrez sa voiture et ses spécificités dans notre seconde vidéo ci-dessous.
 

 

Cette manche spadoise du championnat aura lieu le WE du 31 mai et 1er juin. Simon Mirguet sera en piste dès les essais du vendredi. Voir le programme du week-end dans notre grille horaire en fin d'article.

L'entrée pour les essais et les courses est gratuite.

 

 

 

 

Nos dernières videos