SANTÉ -

12 hôpitaux pour tester gratuitement votre cœur ce week-end

12 hôpitaux pour tester gratuitement votre cœur ce week-end

L’insuffisance cardiaque hypothèque la qualité de vie des malades. 40 cas sont diagnostiqués par jour. mariesacha - Fotolia

À l’occasion des journées européennes de l’insuffisance cardiaque du 9 au 11 mai, 23 hôpitaux belges organiseront des activités de sensibilisation pour le grand public autour de l’insuffisance cardiaque.

Les journées européennes de l’insuffisance cardiaque, c’est l’occasion de faire de la prévention sur cette pathologie chronique évolutive qui touche plus de 200 000 Belges. Il y a 15 000 nouveaux cas détectés chaque année, soit près d’une quarantaine de cas par jour, et 1 personne sur 5 est affectée au-delà de 65 ans.

23 hôpitaux participent aux actions d’information pour le public, dont 12 francophones: le CHU Brugmann (Bruxelles), les Cliniques Universitaires St-­-Luc de Bruxelles (UCL), le Centre de l’insuffisance cardiaque de l’Hôpital Erasme (ULB), Centre des Maladies Cardiovasculaires de l’UZ Brussel, le CHU Mont-­Godinne, Saint-­Luc à Bouges, le CHR de la Citadelle (Liège), le CHC de Hermalle sous Argenteau (Liège), le CHU de Liège Sart--Tilman, Le Centre hospitalier Peltzer-La Tourelle (Verviers), le CHU de Charleroi, le CHU Ambroise Paré (Mons).

En quoi ça consiste?

Dans les hôpitaux participants, il y aura des séances et stands d’information, de prévention et de sensibilisation. Des conférences et débats sont organisées, comme la projection du nouveau film «L’insuffisance cardiaque, un nouveau parcours pour votre cœur». Le public peut également participer à des ateliers diététiques, les quiz éducatifs. Il est particulièrement intéressant de participer aux évaluations personnalisées d’insuffisance cardiaque ou d’apprendre les gestes qui sauvent, dont le massage cardiaque et la manipulation de défibrillateurs (DEA).

Ces activités sont organisées par des professionnels de la santé qui jouent un rôle important dans l’éducation et la prise en charge des patients insuffisants cardiaques: des cardiologues, des infirmiers spécialisés en insuffisance cardiaque, des tabacologues, psychologues. L’association «Mon cœur entre parenthèses», la première association des patients insuffisants cardiaques sera également présente pour informer le public