Liège

Université de Liège: Albert Corhay, un recteur "1.9"

Albert Corhay est le nouveau recteur de l'Université de Liège. A 59 ans, le Liégeois succède à Bernard Rentier, son vieux complice. Eléments de programme à travers quelques facettes d'Albert Corhay.

Climat d'effervescence médiatique aujourd'hui en fin de matinée au n°7 de la Place du 20 Août, Q.G. de l'Université de Liège. La nouvelle est tombée sur le coup de minuit: avec 52,10% des votes, et une participation étudiante record, le professeur Albert Corhay devient le nouveau recteur de l'ULg. 

A la table réservée à la conférence de presse, comme depuis neuf années au sein du rectorat de l'Université, Bernard Rentier, recteur, et Albert Corhay, recteur élu, sont côte-à-côte. Peu surprenant dès lors que le mot "continuité" revienne sur la table. Néanmoins, trois facettes du nouveau recteur peuvent indiquer le cap à venir.

Albert Corhay, le gestionnaire

 

L'un des dadas d'Albert Corhay: la finance de marché. L'homme est d'ailleurs professeur de finance à l'Ecole de gestion. Une école dont il a été le doyen et l'un des principaux ouvriers de la fusion avec la Haute Ecole de Commerce (HEC). En corollaire, son parcours lui vaut souvent le qualificatif de "gestionnaire", ce qu'il ne réfute. Que du contraire. Il en souligne les atouts par rapport aux défis qui se profilent: refinancement de l'enseignement supérieur, renforcement du pôle Liège-Luxembourg, développement de spin-off... De même, cette caractéristique se marque-t-elle au moment de composer son équipe. "Elle ne sera pas trop large et bien soudée", indique-t-il. Et de préciser: "Croyez-moi, pour prendre une décision, ce n'est pas plus mal..."

Albert Corhay, le coureur de fond

 

"Celui qui ne court jamais n'arrive jamais au bout d'une course", dixit le nouveau recteur. Une citation en allusion à sa présence, et par conséquent à sa visibilité, au sein du corps académique, sans doute décisive dans son accession au poste de recteur. Mais il n'y a pas que cela. Albert Corhay serait également populaire au niveau des étudiants. Il arrive d'ailleurs largement en tête parmi les votes (massifs) des étudiants. Près de 60% ont voté. Cette popularité, il la doit notamment à sa position sur le folklore estudiantin. "Le folklore est une bonne chose, cela soude les étudiants. Bien entendu, tout type d'excès ou de dérives doit être évité. C'est pourquoi, nous avons planché avec les responsables des baptêmes sur une charte à respecter." En outre, Albert Corhay entend bien également apporter son soutien afin que les étudiants puissent avoir accès à un endroit ad hoc pour leurs festivités.

Albert Corhay, recteur "1.9"

 

Leitmotivs de nouveau recteur: communiquer, écouter et rencontrer les différents acteurs... L'objectif est double: dissiper les craintes que certains nourrissent sur son programme et maintenir une interaction forte avec la société. Sur le ton de l'humour, Albert Corhay évoque sa sensibilité aux nouveaux outils de communication. "Il y a deux mois, j'étais peut-être à "0.0." Aujourd'hui, je suis peut-être un recteur "1.9." Demandez-moi de gérer un site internet, et je le ferai avec plaisir! J'ai même une page Facebook (rires)... Plus sérieusement, j'ai toujours été passionné par l'informatique. Etre connecté est incontournable de nos jours. Je vous invite à ce propos à (re)découvrir le livre "La petite poucette" de Michel Serres..." L'invitation est poussée.