LOISIRS

AirSpace : sauter en parachute... sans parachute

Pour ceux qui sont à la recherche d'adrénaline et qui en ont marre du grand 8 des parcs d'attraction, l'aéropole de Charleroi propose une nouvelle sensation : un simulateur de chute libre.

Créé par deux jeunes entrepreneurs passionnés de saut en parachute, ce simulateur permet de recréer, dans un bâtiment, les sensations de la chute libre.

Ce type de simulateur est loin d'être unique puisqu'il y en a neuf en Europe, mais pour la Belgique, c'est une première.

Ses concepteurs, Eddy Vande Vonder et Steve Braff, espèrent attirer suffisemment de public pour créer jusqu'à une vingtaine d'emplois. Derrière le côté fun, il y a aussi une véritable entreprise, installée à un saut... de puce de l'aéroport carolo.

Découvrez l'inauguration et les premiers "vols" publiques dans notre reportage vidéo ci-dessus.
 

Comment ça marche ?

Il s'agit en fait d'un "tunnel à vent" vertical. Une technologie qui a été mise au point aux USA, dans un projet... militaire au départ (on s'en serait douté).

Ce "windtunnel" est composé de tubes de 4 à 5 mètres de diamètre alimentés en air par des hélices de ventilateurs géants. La vitesse de rotation de ces ventilateurs est modulable et permet donc d'adapter l'attraction à l'âge des utilisateurs ou à leur expérience en la matière. Il faut savoir que, poussés au maximum, ils peuvent développer des vents de 280 km/h, ce qui correspond à la chute libre "en vrai".

Destiné aux les initiés, parachutistes professionnels ou militaires, mais aussi aux novices, le Wintunnel d'AirSpace permettra à chacun de s'adonner aux joies du parachutisme... sans parachute !

Infos et prix sur le site d'AirSpace.