LIÈGE

1000 courageux vont refaire l’ascension de l’Everest… à Liège

1000 courageux vont refaire l’ascension de l’Everest… à Liège

Benjamin Bourguignon et Philippe-Renaud Dumonceau, organisateurs de cet événement insolite.

L’événement «L’Everest de Bueren» fait son retour à Liège, le 28 juin. Des sportifs, dont certains sont handicapés de la vue, vont grimper la Montagne de Bueren jusqu’à 132 fois. Leur but: accumuler 8848 mètres de dénivelé positif, soit l’altitude de l’Everest.

Certains diront qu’ils sont un peu fous, d’autres reconnaîtront qu’il s’agit d’un bel exploit sportif et humain. Après une première édition en 2012, l’Everest de Bueren est à nouveau organisé à Liège, le 28 juin prochain. On y attend un millier de participants, qui graviront les 374 marches de la Montagne de Bueren.

Le principe est assez simple: en solo ou en équipe, les participants ont 10 heures pour grimper autant de fois que possible la redoutable Montagne de Bueren, en sachant que 132 ascensions équivalent à un dénivelé positif de 8841 mètres précisément, soit pratiquement l’altitude du mont Everest. Plutôt que l'ascension du mont Everest à proprement parler, il s'agit donc d'une simulation à la sauce liégeoise d'une ascension depuis le niveau de la mer jusqu'au toit du du monde.

La performance peut s’effectuer en solo (catégorie des «Fêlés») ou en équipe: de 2 à 4 membres (les «Athlètes), de 5 à 7 (les «Sportifs») ou de 8 à 12 (les «Randonneurs»). Le départ est donné à 12h et la course s’achève à 22 heures.

Avec des handicapés de la vue

L’une des particularités de l’événement, outre son concept de base, est la participation de nombreuses personnes handicapées de la vue, qui s’aideront de la rampe pour gravir les marches.

C’est en effet l’ASBL Blind Challenge qui est à l’origine de ce rendez-vous insolite. Fondée en 2005 par le Liégeois Philippe-Renaud Dumonceau, elle organise régulièrement des activités sportives pour les personnes malvoyantes ou non-voyantes, accompagnées de voyants: randonnée en montagne, ski alpin, plongée, raquettes de neige notamment, sans oublier les fameux repas dans le noir qui se tienne à Liège.

«Avant de partir en haute montagne, je me servais souvent de la Montagne de Bueren comme site d’entraînement», explique Philippe-Renaud Dumonceau. L’idée lui est donc venue d’organiser «L’Everest de Bueren» en 2012. «Je pensais qu’une centaine de personnes allaient s’inscrire. Il y en a finalement eu plus de 300», s’étonne-t-il encore.

1000 participants maximum

Cette fois, l’ASBL Blind Challenge s’est associée à DG Sport, une société basée à Theux et spécialisée dans l’organisation d’événements sportifs. La Ville de Liège et une bonne dizaine de sponsors s’y joignent également, ce qui en fait un événement sportif et festif plus structure et d’une plus grande ampleur.

«Pour ne pas encombrer les escaliers, nous limiterons le nombre d’inscriptions à un millier», précise benjamin Bourguignon de DG Sport. «J’y ai moi-même participé en 2012 et il m’a paru intéressant pour nous de s’y associer. La Montagne de Bueren est un site exceptionnel, également du point de vue du patrimoine, de ce qu’elle représente pour les Liégeois», commente-t-il.

www.everest-bueren.be

L’Everest de Bueren en chiffres

– La Montagne de Bueren compte 374 marches

– Le dénivelé positif est de 66,98 mètres, un peu plus de 132 montées (et descentes…) sont nécessaires pour équivaloir à l’altitude du toit du monde

– Atteindre 132 ascensions revient à franchir 50000 marches, soit 100000 au total si on tient compte des descentes

– En 2012, dans la catégorie des Fêlés, le participant le plus performant a atteint 72 ascensions, «mais il a dit qu’il ne s’arrêterait pas là cette fois», sourit Philippe-Renaud Dumonceau.


La Montagne de Bueren, «les escaliers les plus extrêmes au monde»

Avec le Perron ou encore le Palais des Princes-Évêques, la Montagne de Bueren fait partie des incontournables en Cité ardente. Les touristes se doivent de s’y essayer et chaque Liégeois l’a déjà grimpée.

Datant des années 1870, elle honore la mémoire de Vincent de Bueren, qui était à la tête des Six cents Franchimontois, qui luttèrent en 1468 contre le siège de Liège par le duc de Bourgogne, Charles le Téméraire.

Tout récemment, à l’occasion d’un classement établi par le site d’actualité américain Huffington Post, la Montagne de Bueren a été élue «escalier le plus extrême du monde».

 

Cliquez ici pour revoir l’entraînement d’un participant, lors de la première édition en 2012.