BRUXELLES -

Le mandat d’arrêt de Stéphane Bleus à nouveau confirmé

Le mandat d’arrêt de Stéphane Bleus à nouveau confirmé

Illustration BELGA

La chambre du conseil de Bruxelles a à nouveau confirmé lundi le mandat d’arrêt de Stéphane Bleus, qui demeure inculpé d’escroquerie, de blanchiment d’argent et d’exercice illégal de la fonction d’intermédiaire financier, a indiqué lundi le parquet de Bruxelles.

Pour rappel, Stéphane Bleus se serait fait passer pour un expert en placements financiers et a escroqué des clients issus d’un milieu croyant en se présentant comme un orphelin qui entretenait des relations particulières avec l’archevêque Léonard. Il aurait ainsi gagné la confiance d’une dizaine d’investisseurs qui, par le biais de la Paragon International Management Holding, ont investi de l’argent dans un fonds luxembourgeois nommé Pegasius. Ce dernier promettait des rendements élevés allant de 9 à 25%.

Lorsqu’un des investisseurs de Pegasius a souhaité récupérer son argent, Stéphane Bleus a disparu de la circulation durant plusieurs semaines, avant d’être finalement interpellé à Anvers le 18 mars.

Le montant total de l’escroquerie dont Stéphane Bleus est soupçonné n’est pas encore connu. Plusieurs millions d’euros sont évoqués. Une cinquantaine de ses victimes ont été identifiées en Belgique et de nouvelles victimes continuent à se manifester. Une enquête a également été ouverte contre M. Bleus au Luxembourg, où il y aurait une septantaine de préjudiciés belges.