Le client en cuisine

EdA

La Charmille est l’un de ces restaurants à l’ancienne qui tendent à disparaître. Un salon spacieux avec feu ouvert pour prendre l’apéritif ou le pousse-café.

Une salle ne comptant que quelques tables dans un cadre ancien et une terrasse conviviale par beau temps. Madame en salle et le patron qui sort des fourneaux pour discuter avec chacun. Quand ce n’est pas le contraire. «La porte de ma cuisine est toujours ouverte et beaucoup de clients y entrent pour choisir leur morceau de viande et me dire où mettre le couteau», sourit Bernard Verbanis. Bientôt pensionnés, Bernard et Lucette n’ouvrent plus que le vendredi soir et le week-end. Ou alors, sur réservation à partir de 6 couverts. Toujours un menu avec entrée, plat et dessert. «Ce sont souvent les clients du dimanche qui m’inspirent le menu de la semaine suivante. Ce sont des plats traditionnels qu’on ne trouve plus dans les restos. Tout comme pour la carte. En entrée, la spécialité de la maison est la salade tiède de queue de langoustine au beurre blanc. Il y a aussi le médaillon de foie gras préparé par mes soins. On est réputé pour notre Angus Beef d’Écosse avec sauce maison au choix. À la demande, je prépare les anguilles au vert avec les 7 herbes comme autrefois.» Lieu, cuisine et patrons pittoresques. À (re)découvrir.

La Charmille, Rue du Calvaire 1, Basse-Wavre010 22 60 37