Les « Acteurs » ont bouclé la boucle

Une fin de parcours à Namur, mais les «Acteurs» ne comptent pas en rester là… ATP

Quelque trois cents «Acteurs des temps présents» ont bouclé, samedi, à Namur, une boucle qui les a menés à travers toute la Wallonie.

Des centaines d' «acteurs des temps présents» (artistes, intellectuels, agriculteurs, travailleurs sociaux, personnes de l’associatif, syndicalistes, etc.), porteurs de revendications, ont traversé samedi les rues de Namur avant de converger vers la place Saint-Aubain. Là, ils se sont retrouvés à quelque trois cents, pour délivrer leur message au monde politique à la veille des élections. Ils clôturaient ainsi quatorze marches à travers la Wallonie pendant une semaine.

Ces citoyens ont en effet organisé des marches dans plusieurs villes différentes des provinces de Namur, de Liège, de Luxembourg et de Hainaut, du 22 au 25 avril.

Front social et solidaire

L’urgence d’un «autre modèle économique» rassemblait ces «acteurs» qui n’avaient jusqu’à présent jamais fait cause commune.

Leur but affiché est de bâtir un front social et solidaire le plus large possible. Ils sont ainsi allés à la rencontre de la population pour débattre et porter un message de contestation et d’espoir, avant de reprendre la route pour l’étape suivante.

«La société d’aujourd’hui ne fonctionne pas. Les politiques d’austérité comme elles sont appliquées actuellement nous tuent à petit feu. Le but de la société est le bonheur commun. Or on l’a gommé au profit de l’individualisme et des logiques ultralibérales», a expliqué Jean-Michel Hutsebaut, acteur des temps présents, et fier de l’être. Il est, lui, en faveur d’une mutualisation car «ensemble, on est plus forts!» .

Pour la suite, les «acteurs» se sont promis de ne pas se séparer et de se regrouper quand cela sera nécessaire.

Une charte a déjà recueilli plus de 2 000 signatures. Elle est disponible sur Facebook et sur www.acteursdestempspresents.be.