ARABIE

Le coronavirus MERS n’inquiète pas les pèlerins

Les décès dus au coronavirus MERS se multiplient en Arabie Saoudite, approchant de la centaine et alimentant l’inquiétude de la population face à cette mystérieuse maladie dont on ignore le moyen de transmission.

Depuis le début du mois d’avril, 31 personnes sont décédées dans le royaume, principal foyer de ce virus, portant à 94 le nombre de morts depuis l’apparition de la maladie dans le pays en juin 2012.

La multiplication des cas à Jeddah, deuxième ville du royaume, située sur la mer Rouge a causé un début de panique, les habitants se ruant sur les pharmacies pour acheter des masques. «La demande sur les masques a augmenté de 1000% au cours des deux dernières semaines. Tous nos stocks ont été épuisés», déclare un pharmacien de la ville à l’AFP.

Pas d’annulations à la Mecque

La maladie ne semble pas pour le moment inquiéter les fidèles qui affluent dans la ville sainte de la Mecque pour effectuer le rite de la Omra (petit pèlerinage). Un responsable du ministère du Pèlerinage, Abdallah Al-Marghalani, a assuré à la presse que «le ministère n’a pas reçu de demandes d’annulation des réservations pour la Mecque».

Le coronavirus MERS est considéré comme un cousin plus mortel mais moins contagieux du virus responsable du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui avait fait près de 800 morts dans le monde en 2003. Au total, 323 cas ont été enregistrés depuis juin 2012 en Arabie Saoudite. Le virus a également fait des morts aux Émirats arabes unis, au Qatar et en Jordanie. L’Égypte a annoncé samedi son premier cas de contamination.