BASKET-BALL

Des « Wolves » sans crocs à Louvain

Des « Wolves » sans crocs à Louvain

Troisfontaines (20 points) s’est régalé face à la défense pepine. BELGA

L’élan insufflé par l’arrivée du renfort James Washington dans l’équipe verviétoise est méchamment retombé samedi soir au Sportoase.

Un garçon dont on avait vanté l’adresse à distance, mais qui, à Louvain, s’est offert un pénible 1 sur 10. Son seul panier fut inscrit dans les derniers instants d’un match qui aura finalement laissé un sérieux arrière – goût de fin de saison. Il faut dire que les dernières ambitions de ces deux formations ne se résument plus qu’à conforter leur septième et huitième place respective.

Avec Akingbala, puis Besovic, en grands maîtres du trafic aérien et utilisant de rapides transitions offensives, Pepinster avait pourtant pris l’ascendant sur le jeu d’autant plus facilement que les «Bears» multipliaient les approximations et les mauvais choix. L’écart aurait d’ailleurs pu être plus conséquent, si les Verviétois n’avaient pas été perturbés par leurs propres rotations (6-9, 9-15, 16-21).

Le tournant du match se situa dès l’entrée du deuxième quart. À 26-25, le coach Marnegrave prit un temps mort pour recadrer ses joueurs face à une défense locale plus agressive. Mais 3 minutes plus tard, le marquoir indiquait 34-25. À croire que les consignes avaient été comprises à l’envers par ses joueurs. Pepinster venait de perdre sa belle assurance et aucun de ses joueurs ne parvint à reprendre le rôle de chef d’orchestre et relancer la mécanique. «Nous avons perdu la maîtrise du rebond et du contrôle du tempo», avoua cyniquement le coach Marnegrave, tout aussi impuissant devant cette débandade.

Pourtant au repos (39-31), tout restait possible pour des Verviétois, dont on avait logiquement remonté les bretelles au vestiaire. Mais ce fut à nouveau tout le contraire qui se passa, puisqu’il fallut attendre près de 7 minutes pour enregistrer le deuxième panier de plein jeu pepin. Pendant ce temps, Troisfontaines et Westrol faisaient avancer Louvain à 51-36, avant que Lasisi, malgré l’entrée d’un entreprenant Lemaire (51-43) ne donne le coup de grâce (63-43) à des Pepins médusés et sans réaction.