-

Centres fermés pour étrangers: la N-VA veut louer des places aux Pays-Bas

Centres fermés pour étrangers: la N-VA veut louer des places aux Pays-Bas

- EdA

La N-VA veut augmenter la capacité des centres fermés pour étrangers en situation irrégulière. Le parti nationaliste propose même de louer des places dans un centre fermé de Rotterdam, à l’image de ce qui se fait déjà pour les détenus à la prison néerlandaise de Tilburg.

Le député Théo Francken a répété ces propositions de la N-VA lors d’un débat politique sur la VRT, dans l’émission De Zevende Dag, après que la secrétaire d’Etat à l’asile et à l’immigration, Maggie De Block eut défendu son bilan. «Nous avons remis sur pied la politique du retour. Les retours volontaires ont augmenté énormément, de plus de 40% pendant ma première année. Les retours contraints aussi, de 30%», s’est réjouie De Block.

S’il a salué cette tendance, Francken estime néanmoins que «la politique de retour a échoué». La N-VA veut renforcer les possibilités d’enfermement, en développant la capacité d’accueil des centres fermés et en louant des cellules au centre fermé de Rotterdam, où 400 places seraient disponibles. «A terme, nous pouvons construire un nouveau centre fermé», ajoute-t-il.

Le député N-VA a aussi appelé à conclure des accords de rapatriement avec les pays du Maghreb. Sur ce point, De Block a indiqué que les relations avec les pays en question étaient difficiles, mais elle souligne que des contacts ont permis de faciliter les expulsions, au point que la Belgique a pu «renvoyer quatre fois plus de personnes que l’Allemagne».

Nos dernières videos