Namur: la province intervient pour honorer les charges incendie de certaines communes

Plusieurs communes namuroises en difficulté financières ont reçu un coup de pouce de la province. Une interventionqui s'élève à près d'1,2 million d'euros.

La province de Namur a fourni une aide financière "unique et exceptionnelle" à Fernelmont, Gesves, Havelange, Mettet, Ohey, Profondeville, et Viroinval pour permettre à ces communes, qui rencontrent des difficultés financières, de faire face aux charges incendie pour les années 2007 à 2013. "Cette initiative démontre une fois de plus que l'institution provinciale joue un rôle non négligeable en matière de soutien à l'égard des communes", a indiqué la province dans un communiqué.

L'intervention de la province s'élève à la moitié du montant demandé, soit près d'1,2 million d'euros.

Lors de sa dernière séance, le conseil provincial avait décidé d'accorder à certaines communes une avance sans intérêt. Celle-ci devait être remboursable en dix ans et supportable pour la trésorerie provinciale.

Cette intervention fait suite à une sollicitation du ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan, qui demandait que les provinces contactent les communes étant dans l'impossibilité de s'acquitter des charges incendie des années écoulées.

Le collège provincial a souhaité exercer son rôle de supracommunalité en participant activement au redressement des finances communales "même si cette matière n'est pas dans les compétences fonctionnelles de l'institution". Il a donc interrogé les 22 communes concernées afin de connaître leurs besoins en la matière.

Il y a toutefois une condition. "L'aide octroyée à ces communes ne peut se concevoir que si elle s'accompagne d'une démarche vertueuse, soit une obligation pour les communes de prendre les mesures utiles pour assumer les futures charges des interventions incendie", a ajouté la province.