BRUXELLES -

Taximan accusé de viol : mandat d’arrêt à nouveau confirmé

Taximan accusé de viol : mandat d’arrêt à nouveau confirmé

L’homme reconnaît avoir eu des contacts sexuels avec cette personne mais, selon lui, elle était consentante. Belga

La chambre du conseil de Bruxelles a confirmé pour la troisième fois le mandat d’arrêt d’Hicham C., l’homme placé sous mandat d’arrêt dans le cadre de l’enquête sur des viols commis dans le bois de la Cambre à Bruxelles, a indiqué vendredi le parquet de Bruxelles.

Hicham C. demeure inculpé de viol commis sur une jeune fille au pair danoise en novembre 2012. Il reconnaît avoir eu des contacts sexuels avec cette personne mais, selon lui, elle était consentante.

Hicham C. s’était rendu spontanément au parquet de Bruxelles en février dernier, après la diffusion d’images dans les médias, d’un suspect potentiel des faits de viol commis par des (faux) chauffeurs de taxi. Ces images, datant du 10 novembre 2012, provenaient d’une caméra de surveillance d’une agence bancaire de la chaussée de Waterloo, à Uccle. Elles montraient Hicham C. en compagnie d’une jeune femme. N’ayant pas d’argent pour payer la course, celle-ci aurait proposé au taximan de le payer en nature.

Depuis 2011, il existe 29 dossiers portés à la connaissance des différentes zones de police de Bruxelles dans lesquels des (faux) chauffeurs de taxi sont vraisemblablement impliqués. Plusieurs auteurs sont impliqués dans ces viols et agressions sans toutefois avoir de lien entre eux. L’instruction est toujours en cours.