FRANCE -

« Libération » dénonce un « scandale » dans l’accueil des handicapés français en Belgique

Le journal français Libération dénonce dans son édition de ce vendredi un «scandale» dans l’accueil des personnes handicapées de nationalité française en Belgique.

«Manque de soins, insalubrité, isolement...Enquête sur les établissements belges qui font de l’accueil des patients français un business lucratif», titre le quotidien hexagonal. Et le journal de pointer le doigt, dans son reportage, vers un foyer situé à Celles.

Une journaliste de «Libération» a ainsi pu pénétrer au sein du foyer «Boutons d’or», aménagé dans un ancien couvent à Celles, et rencontrer des résidents errants, «livrés à eux-mêmes», qui dorment dans des chambres glaciales dans lesquels les fils électriques sont dénudés. Les photographies illustrant le reportage sont particulièrement éloquentes.

Dans son article, «Libération» dénonce aussi «le business juteux des usines à Français». Un Belge actif dans le secteur évoque des pratiques douteuses et des dérives dans un marché qui n’est pas, à ses yeux, suffisamment contrôlé. Le journal cite encore le groupe Le Carrosse, qui aurait engrangé 3,8 millions d’euros en 2013 en gérant 16 foyers, dont le foyer «Boutons d’or» où vivent «40 Français, lourdement handicapés».

Interrogée par «Libération», la déléguée de l’association Autisme France estime que l’accueil des handicapés français en Belgique n’est pas une question financière mais bien un manque de courage politique. «Le problème en France, c’est qu’on considère encore que les personnes déficientes mentales relèvent du domaine du soin et non de l’éducation», dit Isabelle Resplendino, qui parle «d’une bombe en train d’exploser».