CHARLEROI

Des perquisitions en série chez Ores à Gosselies

Des perquisitions en série chez Ores à Gosselies

EdA

Une série de perquisitions ont été réalisées hier jeudi matin dans différents bâtiments de l’opérateur des réseaux gaz et électricité Ores et des autiditions ont été menées en parralèle par la police judiciaire fédérale de Charleroi, dans le cadre d’une enquête sur une fraude à l’énergie à grande échelle.

Les bureaux d’Ores installés à Gosselies ainsi qu’à Montignies-sur-Sambre ont reçu jeudi matin la visite des enquêteurs carolorégiens. De plus, de nombreuses auditions ont été menées en parallèle par la section financière de la police judiciaire fédérale de Charleroi.

L’opération s’inscrit dans une instruction qui a été ouverte en 2013 au parquet de Charleroi, peut-on lire ce vendredi dans Sudpresse.

Ores, qui a déposé plainte, soupçonne une fraude à l’énergie à grande échelle. Des agents d’Ores seraient eux-mêmes impliqués dans ces méfaits via du copinage, de la corruption. Les manipulations techniques utilisées pour les fraudes demanderaient en effet une bonne dose de subtilité et de technicité, d’où la suspicion sur les agents d’Ores, indique Sudpresse.

Cette fraude aurait concerné notamment des lieux commerciaux, des snacks..., soit des endroits qui consomment beaucoup d’énergie.