Une nouvelle agence Benelux de contrôle des armements voit le jour à Peutie

Une nouvelle agence Benelux de contrôle des armements voit le jour à Peutie

Les trois pays restent toutefois responsables nationalement pour le respect des accords de désarmement. Belga

La Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg se sont dotés d'une agence commune de gestion et de contrôle des armements, la "Benelux Arms Control Agency", qui a ouvert ses portes à Peutie .

L'agence compte au total dix-sept militaires, chargés notamment d'accompagner les délégations étrangères lors d'inspections sur le territoire du Benelux, soit dans le cadre du traité CFE sur la réduction des forces conventionnelles en Europe, soit dans le cadre du traité "Open Skies" (Ciel ouvert, qui vise à favoriser la confiance entre anciens adversaires de la Guerre froide).

Avec cette nouvelle BACA, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg transforment leur agence nationale de gestion des armements en une agence internationale. C'est le résultat d'un accord de collaboration que les ministres de la Défense des pays du Benelux, le Belge Pieter De Crem, le Luxembourgeois Etienne Schneider et la Néerlandaise Jeanine Hennis Plasschaert, ont signé le 26 février dernier.

Les trois pays restent toutefois responsables nationalement pour le respect des accords de désarmement.

Le caractère international de la BACA a été mis en évidence mercredi lors de la cérémonie d'ouverture. L'inauguration dans le bâtiment s'est faite par le commandement international du BACA: le lieutenant-colonel d'aviation belge Peter Van den Broeck, le lieutenant-colonel néerlandais Bert Van der Molen et le lieutenant-colonel luxembourgeois Alain Arendt.

Les membres de la BACA ont déjà effectué à la mi-avril leur première mission en prenant part à une mission internationale de surveillance en Ukraine dans le cadre de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).