Une flottille composée de quatre navires de lutte contre les mines, dont le chasseur de mines tripartite (CMT) belge M916 «Bellis» est entré mercredi en mer Baltique «pour accroître la sécurité maritime» et l’état de préparation des forces de l’Otan dans la région, dans le cadre des mesures prises par l’Alliance atlantique pour rassurer ses membres est-européens, de plus en plus inquiets de l’aggravation de la crise en Ukraine

Ces cinq navires sont le bâtiment de soutien norvégien HNoMS Valkyrien, accompagné des CMT belges BNS Bellis et néerlandais HNLMS Makkum, des chasseurs de mines norvégien HNoMS Otra et estonien ENS Admiral Cowan. Placée sous les ordres du commandant norvégien Eirik Otterbu, cette flottille porte le nom de «Standing NATO Mine Counter-Measures Group One» (SNMCMG1). Elle est l’une des quatre escadres multinationale dont dispose l’Otan.