THAÏLANDE

Un Montois enfermé 41 jours dans les geôles thaïlandaises

Un Montois enfermé 41 jours dans les geôles thaïlandaises

Ludovic Marquis s’était rendu en Thaïlande pour une durée de trois mois.

Son visa thaïlandaisétait expiré depuis quatre jours. Ludovic a été arrêté et croupit dans une prison thaïlandaise depuis… 41 jours.

La plongée sous-marine est une des passions de Ludovic Marquis, un garçon jovial de 34 ans originaire de la région montoise. C’est d’ailleurs une passion telle qu’il s’est rendu trois mois en Thaïlande pour y donner des cours de plongée, une aventure qu’il a déjà effectué l’an dernier, sans le moindre accroc.

Mais cette année, l’histoire se termine nettement moins bien puisque Ludovic se trouve toujours en Thaïlande, mais derrière les barreaux de la prison centrale de la province de Samut Prakarn… Motif invoqué par les autorités thaïlandaises: il aurait modifié son visa.

«Il devait rentrer le 16 mars, explique Jean-Claude, le papa de Ludovic. Il a alors constaté que son visa était expiré depuis quatre jours. À l’aéroport de Bangkok, les policiers, énervés, lui ont demandé de payer une somme de 40 dollars, ce qu’il ne pouvait pas faire puisqu’il a perdu (ou on lui a volé) sa carte Visa. Du coup, il a voulu appeler l’ambassade, mais c’est la police qui est venue pour l’embarquer… Depuis, nous n’avons plus pu entrer en contact avec lui, on lui a tout confisqué. On l’accuse d’avoir modifié son visa pour que celui-ci, périmé de quelques jours, paraisse encore valide au contrôle. Je sais que mon fils a refusé de signer la déposition devant les policiers, ce qui signifie qu’il plaide non coupable.»

C’était le 16 mars. Voilà donc 41 jours qu’il croupit dans une geôle thaïlandaise. «Les conditions de détention sont vraiment difficiles. Un cousin de la maman de Ludovic y est allé. Sa seule visite en 40 jours… Il se trouve dans une cellule de 30 m2 avec 70 autres détenus. Il y a un seul WC et un robinetpour tout le monde.ment.»

Et maintenant? Ludovic a obtenu l’aide d’un avocat local, «qui travaille à 100 euros de l’heure…». Mais il parle fran çais et les parents sont régulièrement informés de la situation. Et de l’argent a été envoyé à l’homme de loi. «6 500 euros au total. 2 000 pour l’avocat et le reste pour la caution en vue d’une libération conditionnelle» par ailleurs régulièrement réclamée par l’avocat de Ludovic.

« Mais rien du tout. La demande est à chaque fois rejetée par la justice thaïlandaise.» notamment parce que Ludovic Marquis n’est pas domicilié là-bas. Sous-entendu: s’il n’est pas domicilié en Thaïlande, la justice estime qu’il existe un risque qu’il ne se présente pas devant le tribunal.

«C’est dingue quand même, mon fils n’est pas un bandit. Il n’a tué personne et ne fait ni dans les armes ni dans la drogue ni dans la prostitution. Son casier est vierge. Même l’avocat trouve ça incompréhensible.»

La procédure, elle, n’est pas terminée pour autant. Elle peut même s’étirer sur… 84 jours. «Tout dépend de la rapidité du travail du policier», déclare l’avocat thaïlandais du plongeur… C’est seulement ensuite que débuteront les audiences devant un tribunal. «Mais on espère le voir sortir tout de même bien avant.»

Ludovic tient également un restaurant à la côte belge, qui ouvre pour la belle saison. «Là aussi, on espère que cela pourra s’arranger, ce serait un comble qu’il fasse faillite», soupire Jean-Claude Marquis en croisant très fort les doigts……