RALLYE

Kris Princen : « Le rallye de Wallonie a tout pour plaire »

Kris Princen : « Le rallye de Wallonie a tout pour plaire »

Princen (Subaru) part favori, mais s’il pleut, les S2000 et R5 pourraient équilibrer les débats. BFO-BRC

La région namuroise sera le cœur belge du rallye, dès ce soir avecun «Wallonie» alléchantoù Kris Princen et sa WRC partent grands favoris.

Comme s’ils s’étaient donné le mot (ou à l’inverse, qu’il n’y avait justement pas eu concertation), nos championnats sur routes et sur circuits seront «sur scène» de concert, ce week-end. Avec un léger décalage horaire pour les premiers vrombissements. Ainsi, quelques heures avant les trois coups 2014 du championnat de Belgique BRCC à Zolder – voir ci-dessous –, le rallye de Wallonie occupera le terrain dès ce soir avec la traditionnelle spéciale-show de la Citadelle de Namur. «Cette spéciale constitue un formidable moyen de promotion auprès du grand public. Et pour lui, nous avons complètement renouvelé le parcours sur l’Esplanade», note Étienne Lerson, le président de l’Automobile Club de Namur.

«Samedi débutera par la redoutable spéciale show de Mohiville, en remplacement du tracé ultrarapide de Gesves, et on notera encore les modifications apportées aux tracés de Wartet, Malonne et Arbre, le découpage général des étapes du samedi et du dimanche restant toutefois semblable à l’an passé», détaille encore E. Lerson.

Une fois n’est pas coutume: Loix n’est pas favori (Princen oui)

Sportivement, avec plus de 150 engagés et une quinzaine de voitures capables de s’imposer, cette 31e édition promet de belles luttes à tous les étages. Avec sa Subaru Impreza WRC, Kris Princen fait office de favori après sa victoire au TAC Rallye.

«Parcours varié, chouette ambiance et météo qui joue toujours, d’une manière ou d’une autre, un rôle dans un rallye très tactique: le rallye de Wallonie est mon préféré car il a… tout, expose le champion de Belgique des rallyes… 1999, lauréat à Jambes cette année-là. J’ai de plus en plus confiance en ma voiture et j’espère qu’elle va encore grandir à Namur, pour que je puisse utiliser toutes les possibilités de cette monture (NDLR: un peu régionale de l’étape puisque préparée chez First à Andenne), ce qui n’est pas encore le cas. Je ferai le maximum, en tout cas, pour poursuivre dans la lignée du TAC, même si je sais que la concurrence sera rude».

Celle-ci viendra notamment d’une dizaine d’autres WRC parmi lesquelles les Citroën Xsara de Grooten et Bonjean et les Citroën C4 de Stéveny et de Xavier Bouche (si budget bouclé). Voire de la «vieille» Subaru de Van Woensel.

Et Freddy Loix, vainqueur l’an dernier (en Ford Focus WRC), champion et leader du championnat? Si le Limbourgeois reste un compétiteur extrêmement véloce, on ne donne guère de chances à sa Skoda Fabia S2000 sur ce tracé spécifique et rapide, où aucune S2000 n’a jamais accroché de podium.

«Il s’en est parfois fallu de peu, dit ce 4e 2010 (en Skoda déjà). Mon ambition est donc mesurée», concède Loix, qui jouera plutôt les places d’honneur, au même titre que les Cherain (Ford Fiesta R5), Kobus (P-B/Ford Fiesta S2000) ou Melissa Debackere (Peugeot 207 S2000).

Notre petit doigt nous dit cependant que ceux-là ne désespèrent pas de brouiller les cartes tout devant. Les connaissant…