BRCC

Belgian Racing Car Championship : trois championnats pour le prix d’un

Belgian Racing Car Championship : trois championnats pour le prix d’un

Kumpen-Longin s’aligneront de nouveau avec l’Audi R8 de l’équipe PK Carsport (et avec Belien) pour défendre leur titre d’Endurance 2013.

C’est la rentrée pour le Belgian Racing Car Championship (BRCC), soit le championnat national sur circuits. Avec des nouveautés.

Toute manche inaugurale d’un championnat dégage un parfum particulier. C’est d’autant plus le cas pour ce New Race Festival, à Zolder, que le BRCC 2014 propose désormais trois championnats de Belgique distincts: un Endurance Trophy, une Endurance Cup et un Endurance Pro. Concrètement, cela signifie non pas un, mais trois classements finaux au terme de chaque épreuve, non pas un mais trois couronnements en fin de saison, avec trois équipages désignés champions de Belgique. En dehors du Junior Trophy reconduit et valorisé même, et du Gentlemen’s Trophy réservé aux pilotes nés avant le 24 avril 1964,

Par contre, le calendrier (six meetings) ne propose plus que des épreuves d’endurance, le promoteur Kronos Events ne prolongeant pas l’expérience des Sprints, trop coûteux en terme de temps d’occupation des pistes.

Le canevas habituel prévoit une manche de 180 minutes avec deux arrêts obligatoires (d’une durée variable pour équilibrer les chances des autos en lice). À Zandvoort et en prologue des 24Hde Spa, les concurrents disputeront toutefois deux rounds de 90 min.

Que les artistes entrent en piste!

Qui dit trois championnats dit trois pelotons. Les concurrents sont ainsi regroupés selon la voiture qu’ils alignent.

En gros, le championnat Pro oppose les engins les plus performants, notamment les GT3 dernier cri (GT Pro Evo) et les Silhouettes à moteur V8.

La joute «Cup» regroupe les versions Cup de GT comme la Porsche 997 et la Ferrari 458, mais on y retrouve aussi certains modèles aux performances comparables par exemple la Mosler MT900.

Enfin, le Trophy réunit les plus petites voitures; c’est là que sont versées les Silhouettes GC6 V6 dont sept exemplaires s’affrontent dans une coupe monomarque.

Comme la saison dernière, le RACB Sport a l’objectif d’équilibrer les chances des diverses voitures d’une classe par la mise en place d’un «balance of performance».

Du côté des pilotes appelés à succéder au trio Kumpen-Longin-Makelberge, couronnés en 2013, on pointe cette même Audi R8 PK Carsport (mais avec Belien et plus Makelberge), les frères Thiers (Ferrari F458 Challenge), Kenis-Mattheus (Mosler), Van Splunteren/Soulet/Makelberge (Corvette C6 GTE de SRT), Piron/Mondron/Van Hove ou Koen et Kris Wauters (Porsche 997 Cup), mais encore Fred Bouvy, Verbergt, etc (Aston Martin) et autres pieds lourds. Vivement leur entrée en piste!