LIÈGE

La plus grosse expo jamais réalisée sur 14-18 se tiendra à Liège

La plus grosse expo jamais réalisée sur 14-18 se tiendra à Liège

Le décor commence à se mettre en place dans le parking de la gare des Guillemins.

Les deux expositions liégeoises pour le centenaire de la Première Guerre mondiale se préparent à Liège, ville d’une importance capitale voici un siècle. On y attend des centaines de milliers de visiteurs dès août.

Qu’on se le dise, Liège sera sous le feu des projecteurs au début du mois d’août. C’est en Cité ardente en effet que débute une part importante des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. Des cérémonies officielles s’y dérouleront le 4 août, jours de la violation de la neutralité belge par l’invasion de l’armée allemande en région liégeoise. Il s’agit de la date anniversaire du début de la guerre. On n’attend une cinquantaine de chefs d’état ou de leurs représentants sur place.

«J’avais 20 ans en 14» et «Liège dans la tourmente»

Une grosse exposition s’apprête donc à voir le jour, en parallèle, et pourrait attirer jusqu’à 400000 visiteurs. À vrai dire, ce sont deux expositions qui sont mises sur pied, décrites comme complémentaires, si bien que le ticket d’entrée donnera accès aux deux. La première s’intitule «J’avais 20 ans en 14» et se trouvera dans la gare des Guillemins, à l’instar de SOS Planet de septembre 2010 à janvier 2012 (225000 visiteurs) et Golden Sixties de juin 2012 à septembre 2013 (315000 visiteurs). La seconde, «Liège dans la tourmente», prendra place au Musée de la Vie wallonne, précisément dans l’église désacralisée Saint-Antoine.

Une expo au retentissement international

Ces expositions liégeoises seront inaugurées le 2 août prochain et comptent, via une série de partenariats et de campagnes de promotion, rayonner bien au-delà de nos frontières. «Elle s’étendra sur 5000 m2 au total, dont 4000 aux Guillemins et 1000 au Musée de la Vie wallonne. Nous nous sommes renseignés et nous pouvons affirmer qu’il s’agit de la plus grosse expo jamais réalisée dans le monde sur la guerre 14-18 , avec des objets inédits, jamais montrés, exceptionnels», annonce René Schyns, à la tête d’Europa 50, la société conceptrice de «J’avais 20 ans en 14».

Les deux expos aborderont la Grande Guerre sous des approches différentes. «Celle de la gare des Guillemins abordera la guerre sous son angle global, international», alors que celle du Musée de la Vie wallonne s’attachera à retracer les événements dans le Pays de Liège.

«Faire ressentir pour mieux comprendre»

Plutôt que d’organiser l’exposition «J’avais 20 ans en 14» sous forme de chronologie, la société Europa 50, à la manœuvre aux Guillemins, l’aborde sous sept regards de témoins de l’époque: les chefs d’armée, les soldats, les médecins, les civils, les artistes, les résistants, les vainqueurs, avec un épilogue intitulé «un monde nouveau», décrivant les implications au lendemain de la guerre.

La vie quotidienne, les aspects médicaux, stratégiques, artistiques et bien d’autres angles seront abordés, dans des décors soigneusement confectionnés: tranchées, maisons détruites, infirmeries, bureaux d’état-major, etc. «Nous estimons toujours que pour mieux comprendre, il faut ressentir. C’est ce que nous visons en immergeant le visiteur dans l’atmosphère», explique le concepteur Jacques Broun. Une absence de manichéisme caractérisera aussi l’exposition, qui cherche à transmettre le vécu des différentes populations, les ressentis des différents camps et les implications internationales.

A la gare des Guillemins, des reproductions de tranchées sont en cours de fabrication

Le quotidien des civils liégeois

La Bataille de Liège, la résistance des forts de Liège, le quotidien de véritables civils liégeois, les destructions et exactions dans le Pays de Liège et d’autres thèmes seront abordés à l’espace Saint-Antoine du Musée de la Vie wallonne.

Cette exposition-là est mise sur pied par la Province de Liège en collaboration avec la Ville de Liège, mais concernera bien la région liégeoise au sens large, y compris les événements survenus dans des villages tels que Herve, Battice, Blegny, Francorchamps, Poulseur, Visé, etc.

Infos: www.liegeexpo14-18.be