ANHEE -

Six mois avec sursis et peine de travail pour détention d’armes et fabrication d’explosifs

Six mois avec sursis et peine de travail pour détention d’armes et fabrication d’explosifs

EdA

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné ce jeudi deux hommes poursuivis pour la détention illégale d’armes et la fabrication d’armes prohibées et d’explosifs, entre 2006 et 2011 à Anhée et Fosses-la-Ville. Ils ont écopé de six mois avec sursis et d’une peine de travail de 130 heures.

L’un des prévenus avait été interpellé par la police lors d’un contrôle routier en novembre 2011 à Anhée. Un pistolet semi-automatique se trouvait dans son véhicule. Des perquisitions menées ultérieurement à son domicile ont permis aux enquêteurs de découvrir une série d’armes illégales ou soumises à autorisation comme des carabines, des pistolets, une arme artisanale et un cocktail molotov.

Passionné d’armes et de chimie depuis son plus jeune âge, le prévenu se procurait des recettes d’explosifs sur internet et manipulait ces produits à son domicile.

«J’ai déjà été blessé à la main droite lorsque j’avais seize ans à cause d’une explosion. J’ai arrêté la fabrication d’explosifs pendant un certain temps mais j’ai recommencé», avait-il expliqué à l’audience. Il a écopé de six mois de prison avec sursis.

Le second prévenu était poursuivi pour avoir vendu une arme soumise à autorisation au premier protagoniste et pour avoir détenu chez lui une série de pistolets, de carabines, de grenades, d’obus, de matraques, de poings américains. Il a écopé d’une peine de travail de 130h. Le tribunal a également ordonné la confiscation des armes et des munitions.