Recul limité de l’intérim en 2013

Le secteur de l’intérim a enregistré une baisse du volume de son activité de 2,37%. Reporters / Oredia

L’année 2013 a été difficile pour les secteurs cycliques de Federgon, a annoncé jeudi la fédération des prestataires de services RH lors d’une conférence de presse.

Parmi les secteurs concernés, celui de l’intérim n’a pas été épargné, enregistrant un recul du volume de son activité de 2,37 pc par rapport à 2012.

Malgré une amélioration relative de l’activité courant 2013, les secteurs cycliques de Federgon ont connu pour la deuxième année des temps difficiles et l’année s’est à nouveau clôturée dans le rouge.

«Avec une croissance économique d’à peine 0,2 pc et une concentration de -0,38 pc sur le terrain de l’emploi, le marché a souffert d’un manque de dynamisme», a regretté Paul Verschueren, directeur Research & Economic Affairs chez Federgon.

Le secteur de l’intérim a ainsi enregistré une baisse du volume de son activité de 2,37 pc, soit 13 pc en dessous des chiffres records de 2007 et ce, bien qu’il ait mis au travail plus de 534.000 personnes au cours de l’année 2013.

Le secteur des titres-services a à l’inverse progressé de 6 pc. Cependant, Federgon indique avoir détecté les premiers signaux d’un marché en voie de saturation puisque le nombre de titres-services achetés a diminué de 0,2 pc à un an d’écart.

En ce qui concerne le secteur de l’outplacement, le nombre d’accompagnements entamés a quant à lui progressé de plus de 18 pc.