BELOEIL -

Suspension du prononcé pour avoir diffusé des images de sa nièce nue sur Facebook

Suspension du prononcé pour avoir diffusé des images de sa nièce nue sur Facebook

Pour la justice, le procès mettait en exergue les dérives de Facebook. EdA

Une quadragénaire originaire de Beloeil a bénéficié de la suspension simple du prononcé de la condamnation devant le tribunal correctionnel de Tournai alors qu’elle avait diffusé en 2013 des photos de sa nièce nue sur le mur Facebook de la victime, par vengeance.

La jeune fille, âgée de 15 ans, avait pris des photos d’elle dans des positions osées pour les envoyer à un ami. Pour le ministère public, ce procès mettait en exergue les dérives du réseau social.

Les images ont été rendues publiques durant une quarantaine de minutes avant que le frère de la victime n’alerte les autorités. La prévenue avait eu accès au compte personnel de sa nièce car celle-ci avait pour habitude de squatter son ordinateur lors des visites chez sa tante. La prévenue avait déclaré qu’elle voulait montrer, de manière très maladroite, à la mère de la victime de quoi sa fille était capable. «Quand on veut jouer à la mère vertu, on n’enfreint pas soi-même la loi», avait souligné l’avocat de la défense qui qualifiait ces faits de «grosse bêtise». Bien que cette affaire n’aurait causé aucun trouble chez la victime, le tribunal lui a octroyé un dommage moral de 250 euros. Sa mère recevra la même somme.