PHILANTHROPIE -

Les Belges ont fait plus de dons en 2013, selon la Fondation Roi Baudouin

Les Belges ont fait plus de dons en 2013, selon la Fondation Roi Baudouin

Près de 39% des personnes interrogées ont déclaré orienter leurs dons vers le secteur de la santé et de la recherche médicale. Associated Press / Reporters

Un nombre plus important de Belges dit avoir effectué des dons pour de bonnes causes en 2013 par rapport à 2012, rapporte la Fondation Roi Baudouin sur base de son baromètre annuel de la Philanthropie.

Un sondage a été mené auprès de 1.000 personnes et délivré à l’occasion de la 3e édition de la journée de la Philanthropie qui se déroule jeudi à Bruxelles.

L’enquête qui alimente le baromètre a été réalisée en fin 2013 afin de sonder les tendances et les intentions de la population. «Il s’agit d’une enquête d’opinion. Nous cherchons à en savoir plus sur la disposition à donner des Belges. Elle montre que l’attitude envers la philanthropie et la disposition à donner s’améliorent mais que cette dernière reste encore fragile», explique la Fondation Roi Baudouin.

L’index de la Philanthropie, un outil permettant de vérifier annuellement les résultats du baromètre à l’aide de chiffres objectifs livrés par des institutions telles que la Banque nationale ou encore le SPF Economie, confirme cette tendance. L’index se situe au niveau 118 en 2013, contre 100 en 2007, année de référence. «Ces données prouvent que, malgré la crise, le Belge est prêt à donner plus», commente la Fondation Roi Baudouin.

Santé et recherche médicale les plus gâtées

Près de 39% des personnes interrogées ont déclaré orienter leurs dons vers le secteur de la santé et de la recherche médicale, 21% vers l’aide aux moins favorisés, 18% des sondés ont affirmé avoir donné aux actions humanitaires, 11% à l’accès à un enseignement de qualité pour tous, et près de 6% au secteur de la protection de l’environnement et le développement durable.

«La philanthropie ne concerne pas seulement les dons pour une cause humanitaire urgente. Il s’agit également de personnes qui investissent dans une cause à long terme, comme l’alphabétisation ou encore la lutte contre une maladie», souligne la Fondation Roi Baudouin. «Cet investissement se matérialise en dons d’argent, mais aussi sous d’autres formes, comme offrir une expertise dans le but d’aider une association à se développer.»

La Fondation Roi Baudouin se définit comme une structure indépendante «soutenant des projets et des citoyens qui s’engagent pour une société meilleure», peut-on lire sur son site. Elle accorde chaque année un soutien à quelque 1.700 organisations et individus.