ENVIRONNEMENT

Garantir l’avenir des parcs naturels wallons

Les membres de la Fédération des parcs naturels de Wallonie (FPNW) ont présenté hier à Jambes, en province de Namur, leur mémorandum en faveur des parcs naturels.

Ils réclament des moyens financiers supplémentaires pour poursuivre les missions de ces parcs.

La Wallonie compte neuf parcs naturels, qui couvrent 48 communes (18% de la Wallonie) où vivent plus de 220 000 habitants. Territoires ruraux habités, recelant des paysages remarquables et d’une flore et faune diversifiées, les parcs gèrent, protègent et valorisent le patrimoine naturel et paysager et contribuent au développement local sur les plans économique et social.

Leur travail est reconnu par décret depuis juillet 2008, et leurs équipes comptent plus de 80 personnes.

Pour consolider ces missions, les présidents des parcs naturels souhaiteraient mutualiser les moyens dans leurs territoires: présidente de la FPNW, Françoise Erneux insiste sur les économies d’échelle possibles, en utilisant davantage les parcs naturels comme catalyseurs de projets communaux.

Ils réclament ensuite une valorisation des parcs naturels dans les politiques régionales et européennes.

Enfin, ils souhaitent un financement transversal des missions des parcs. Si certaines missions relatives à l’aménagement du territoire sont financées, celles d’éducation et d’information, de développement économique et de développement durable ne le sont en effet pas.

Deux projets de parcs naturels supplémentaires devraient par ailleurs être présentés au gouvernement cette année.